Loïc MURIEL

architecte d'intérieur hes / vsi-asai

Site archéologique du Bastion de Saint-Antoine [ CONCOURS ]

Vieille Ville _ Genève

décembre 2016

avec Mayor & Beusch Architectes, Pascal Fantin Arch. Int., Alpatec SA ing. Civils, Yoann Pfefferlé Arch. Paysagiste

Le projet vise à mettre en présence et à articuler deux mondes. Le monde contemporain, au niveau du sol actuel formant belvédère sur les anciennes fortifications, où circulent piétons et véhicules, et les couches souterraines témoignant d’un monde passé.

La promenade Saint-Antoine se prolonge, à niveau, sur le bastion. Accessible à toute personne, un chemin minéral plan relie la promenade au bastion et crée l'esplanade de Saint-Antoine en son entier. Une arborisation périphérique dessine l’espace ouvert plane dans la même trame que celle de l’esplanade. Des vues se dégagent vers le jet d’eau, le collège Calvin, l’entrée de la Vieille ville. Une pelouse arborisée en tête de composition amène un souffle de couleurs vives en automne, dialoguant au diapason des saisons avec le parc de l'Observatoire. Des bancs, disposés face à des points d’intérêt du paysage urbain, permettent d’accueillir les visiteurs du site archéologique, du MAH, et de la vieille-ville. Cette nouvelle configuration se destine dès lors à la flânerie ainsi qu'aux événements festifs.

Au niveau inférieur, le parcours souterrain commence baigné de lumière par la verrière d’entrée. Il conduit vers l’entrée du musée et ses équipements puis à l’exposition des fouilles. Il se raccorde de l’autre côté, à l'ascenseur et à l'accès piéton du parking. Ce parti est proposé afin d’offrir le parcours complet des vestiges mis en évidence dans le volume circonscrit par les anciennes fortifications, ajoutant à la visite les dispositifs défensifs visibles dans le parking. Les connexions via l'ensemble des escaliers d’accès de la nouvelle esplanade, les rampes souterraines et l’ascenseur existant permettent ainsi d’augmenter cette visite à toute personne, par toute météo. Les angulations du parcours souterrain, directement inspirées des remparts en demi-lune du bastion dévoilent à chaque pli une vision sur un de ses vestiges.