Loïc MURIEL

architecte d'intérieur hes / vsi-asai

Auditorium Arditi _ Rénovation des dispositifs de ventilation

Plainpalais _ Genève

août 2019

pour République et Canton de Genève _ Direction de l'Ingénerie et de l'Energie

avec Pauline Duvillard & Maya dos Santos _ Collaboratrices

Construite par l’architecte genevois, Marc-Joseph Saugey, en collaboration avec l’ingénieur Pierre Froidevaux, la salle de cinéma Le Paris est inaugurée le 3 octobre 1957. D’emblée, elle est reconnue comme un objet unique, un point de référence dans l’architecture avant-gardiste européenne. En 1985, la salle est rebaptisée Ciné Manhattan. En janvier 1988, les propriétaires d’alors décident de sa fermeture, en vue de sa démolition et de sa substitution par un centre commercial mais une Association pour la défense du Manhattan est créée. Des débats ont lieu tant au Grand Conseil qu’au Conseil Municipal. En juillet 1993, la salle est classée «monument historique». En août 1994, la Fondation Arditi rachète la salle. Cette dernière est entièrement rénovée, et à sa fonction salle de cinéma s’ajoute une grande palette de possibilités, lui permettant de se transformer en salle de cours, salle de congrès, de débats. Le 18 mars 1996, la Fondation Arditi signe devant le Conseil d’État in-corpore l’acte de cession gratuite de la salle à l’État de Genève. Celle-ci est rebaptisée Auditorium Fondation Arditi. Le 2 octobre 1996, le nouvel Auditorium est officiellement inauguré, en présence des Autorités de la Ville et de l’État de Genève. Les surfaces concernées comprennent: Auditorium 558 m2, Salle de projection 34 m2, Bar/Cuisine 52 m2, Accès/Dégagement 282 m2, Locaux techniques et annexes 61 m2, wc 20 m2. La salle occupe la plus grande partie des espaces et se décline sur trois niveaux: La galerie supérieure, la galerie intermédiaire, le parterre. Le projet concerne la rénovation des installations de ventilation des salles de projection et de spectacles. Les installations techniques existantes sont rénovées et un entretien méticuleux des installations est mis en oeuvre. L’intégralité des réfections et interventions sont discutées avec le service des monuments et sites. Quelques améliorations sécurité incendie _ AEAI sont également engagées.